Comment demander pardon correctement

Piétinez ce serpent que vous appelez votre orgueil, dites “désolé” et laissez le reste au Seigneur.

C’est incroyable ce qu’une personne est prête à faire pour éviter de dire un seul petit mot : “Je suis désolé”. Des tonnes d’excuses, de mensonges, d’accusations mutuelles, de haines, d’hostilités, parfois la rupture de relations pendant des décennies – tout cela juste pour éviter de dire ce seul mot. Ils s’enfoncent dans un coin, ils souffrent eux-mêmes, ils le comprennent, mais ils ne veulent toujours pas dire ce simple mot !

Piétinez ce serpent que vous appelez votre orgueil, dites “désolé” et laissez le reste à Dieu. Et respirez librement !

Comment demander le pardon correctement ? Tout d’abord, nous ne devons jamais mêler l’autojustification à nos excuses. Nous ne devrions pas nous excuser dans l’esprit de “si je vous ai offensé d’une quelconque manière, je suis désolé”. De telles excuses ne feront qu’offenser davantage la personne à qui nous présentons nos excuses.

Deuxièmement, vous ne pouvez pas présenter vos excuses sous une forme vague et impersonnelle comme “Je suis désolé, c’est comme ça”. Pas “c’est arrivé”, mais “c’était ma faute”. S’il y a eu une rupture, une dispute, nous devons trouver notre part de responsabilité. Il peut s’agir de 100% ou de 1%, mais nous devons trouver ce dont nous sommes réellement coupables et demander pardon pour cela, en admettant directement : “Je suis coupable devant toi” et en nommant exactement ce dont nous sommes désolés. C’est ce genre d’excuses sincères qui peut parfois guérir une inimitié de longue date.

Je vous rappelle les paroles d’un prêtre : “Toute querelle est toujours le fait du diable et le premier à tendre la main de la réconciliation est le bon.

On me demande parfois : comment puis-je vraiment pardonner ? Je sais dans mon esprit que je devrais, mais il y a toujours du ressentiment dans mon cœur. Il existe un moyen éprouvé : prier pour l’offenseur. Vous pouvez utiliser la prière de Jésus : “Seigneur Jésus-Christ, aie pitié de ton serviteur (nom). Au début, il peut être difficile de prier, mais si vous continuez chaque jour, un jour vous sentirez que votre cœur est libre de tout ressentiment.

Source : https://spzh.news/ru/socseti/85849-kak-prosity-proshhenija-pravilyno

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir TIKHON sur Tipeee.