Digne de voir le Fils..

Quelles bouches pourraient décrire ce qui s’est passé avec moi et ce qui se passe chaque jour ? Même la nuit, en pleine obscurité, je vois, pétrifié, le Christ m’ouvrant le ciel et je contemple la manière dont il me regarde de là-haut et me voit ici-bas, avec le Père et l’Esprit baigné d’une lumière trois fois sainte. En effet, la lumière est une et même, tout en se trouvant dans les Trois. La lumière est une, cependant elle est de trois façons, bien qu’étant une seule. Et elle illumine mon âme avec plus de force que le soleil, elle inonde mon esprit plongé dans les ténèbres […]. Et ce miracle a eu lieu, miracle si étonnant qu’il m’a ouvert les yeux et m’aide à voir, et ce que j’ai vu, c’est Lui-même. Car cette lumière permet à ceux qui la contemplent de se connaître eux-mêmes en elle, et qui voit dans cette lumière Le voit. Car ils voient la lumière de l’Esprit, et comme ils Le voient, ils voient le Fils. Or, qui s’est rendu digne de voir le Fils, celui-là voit le Père.

Saint Syméon le Nouveau Théologien.

Source : “Théologie ascétique de mystique de l’Eglise Orthodoxe”. Dumitru Staniloae – Cerf

Illustration : fête de la Sainte Trinité

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir TIKHON sur Tipeee.