De la pauvreté ..

Avec l’avènement de la richesse des sociétés occidentales se sont développées des églises de privilégiés, des sermons de privilégiés, des activités caritatives pour privilégiés, et une théologie de privilégiés.

Cela ne choque plus personne, car nous vivons la plupart dans une société où le confort est un dû, où se nourrir est une évidence, où dormir dehors est réservé aux « malchanceux ».

Mais voilà, nous détournons les paroles du Seigneur de son sens primordial pour éviter de nous retrouver en contradiction avec ses commandements. De « pauvre », nous sommes passés au « pauvre en esprit ». C’est mieux. C’est plus simple.

Matthieu 19 :24 : « Je vous le dis encore, il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu. »

Jacques 5 :1-3 : « Et vous autres, maintenant, les riches ! Pleurez, lamentez-vous sur les malheurs qui vous attendent. Vos richesses sont pourries, vos vêtements sont mangés des mites, votre or et votre argent sont rouillés. Cette rouille sera un témoignage contre vous, elle dévorera votre chair comme un feu. Vous avez amassé des richesses, alors que nous sommes dans les derniers jours ! »

Le dénuement n’est pas seulement une « fatalité », c’est également une tribulation voulue par Dieu pour nous rendre plus forts .

C’est par l’épreuve que l’âme se forge son salut.

Nous qui sommes dans la facilité, passerons-nous « par le trou de l’aiguille » ?

Tikhon

Source : (“Le mot de l’Eglise”, 1915, N°11)

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir TIKHON sur Tipeee.