La femme et le gouverneur…

Il était une fois une femme belle mais aux moeurs légères. Le gouverneur tomba amoureux d’elle et lui offrit sa main à condition qu’elle se comporte dorénavant de manière irréprochable.

La femme en fit la promesse et devint rapidement l’épouse du gouverneur. Ses anciens amants, apprenant cela, furent attristés et décidèrent un jour de l’attirer hors de la maison.
“Ils se dirent : “Attirons son attention par un signal – en sifflant -, et elle sortira vers nous et le gouverneur ne saura rien. Comme prévu, ils firent ainsi. Mais la femme, entendant le sifflement, qui lui était familier, se réfugia dans les chambres intérieures en se bouchant les oreilles.


Et voici l’interprétation de cette parabole : la femme belle mais perdue – c’est l’âme, le gouverneur – c’est le Christ, le mariage – c’est la repentance, le sifflement – ce sont les tentations du monde, les amants siffleurs – ce sont les démons et les passions, les chambres intérieures – c’est la vie selon les commandements de Dieu.

Si l’âme recourt constamment à Dieu, les démons et les passions, craintifs, s’éloigneront d’elle.

Oh, si seulement notre âme avait toujours recours à Dieu de la même manière !

Source : https://azbyka.ru/days/2021-11-14

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir TIKHON sur Tipeee.