Il y a douze ans, le martyr du père Syssoïev.

Il y a 12 ans, le père Sysoev naissait au Ciel..

Le 19 novembre, le père Daniel a célébré sa dernière liturgie.

C’est en ce jour qu’a été lu l’évangile emblématique : Ne craignez pas ceux qui tuent le corps, mais ne peuvent pas détruire l’âme. Après le service, le prêtre a fait sa dernière entrée sur son LiveJournal.

C’était à 12:10 et c’est devenu le message missionnaire le plus important. APPELER TOUT LE MONDE AU PARADIS. Ainsi s’est achevé son voyage terrestre.

“Par la grâce de Dieu, j’ai dû visiter ces dernières années de nombreux pays et régions de Russie pour y prêcher. En analysant l’expérience, je suis arrivé à la conclusion que si l’on ne rétablit pas dans l’esprit des chrétiens la compréhension originelle selon laquelle nous ne sommes ici que dans une auberge, que notre patrie est au ciel et qu’il n’y a pas de nationalités dans l’Église, la prédication de l’Évangile est vouée à l’échec.

Je vois le même problème partout. Les chrétiens actifs qui sont prêts à apporter la lumière du Christ à ceux qui sont sous la domination du diable sont séduits par les idéologies de ce monde et sombrent dans la confusion du monde. En Serbie, les gens ne pensent souvent même pas qu’il est possible de ne pas lutter contre les musulmans ou les catholiques, mais de les convertir à l’orthodoxie. En Russie, on dit qu’il faut d’abord convertir les Russes, puis essayer de convertir les autres. Mais en conséquence, les chercheurs d’ici et d’ailleurs ne trouvent pas de portes ouvertes.

Ceux qui sont convertis par les patriotes et les nationalistes introduisent leurs propres commandements, que Dieu n’a pas commandés, et oublient ce que Dieu a exigé. En conséquence, on ne parle pas du Christ, mais de la grandeur de Staline, d’Hitler ou des valeurs libérales. Une personne reste étrangère à ces convertis chrétiens – et c’est notre Seigneur Jésus-Christ lui-même. Il n’est même pas question de Lui. Ses commandements sont méprisés (il suffit de voir comment les youtubers orthodoxes interprètent le Sermon sur la Montagne sur le Net). Ils ne veulent pas entendre parler de ses plans pour nous.

Faut-il s’étonner que le succès de nos prédications ne soit pas impressionnant ? Comme me l’ont dit des Tatars convertis, ils ne comprennent pas pourquoi, dans les églises, ils entendent un sermon non pas sur Dieu, mais sur le grand destin de la Russie (ou de l’Ukraine). En général, le contenu des sermons et des discussions sur Internet donne l’impression que nos concitoyens sont tous docteurs en théologie et n’ont pas besoin d’étudier la foi.

Des sujets sont abordés qui n’ont aucune valeur pour le salut, mais l’essentiel est oublié : le jugement, la grâce et la foi.

Si nous ne nous rappelons pas que notre Église est un navire qui navigue sur la mer de la vie jusqu’au quai du salut, que nous sommes étrangers et que notre patrie est au ciel, notre mission est impuissante. Ceux qui cherchent la Vérité ne viendront pas à nous, car ils ne sont pas intéressés par les soucis de la cité terrestre.

Et seuls ceux qui pleurent parce qu’ils sont à l’étroit dans une terre étrangère, trouveront la Patrie de la Paix tant sur la Terre (dans l’Église de Dieu) qu’au Ciel, dans les bras du vrai Père.

On dit que les gens modernes ne veulent pas entendre parler du Christ, et que nous devons donc nous adapter à leurs idées. Mais ce n’est pas vrai. Nos contemporains, jeunes et vieux, vivent avec un désir inassouvi dans leur cœur. Et ce désir n’est pas assouvi par les incantations des idéologies humaines, mais il l’est uniquement par l’eau pure de la Vérité Absolue que possède l’Église.

Alors missionnaires, soyez des citoyens célestes, et appelez tout le monde au ciel, car alors seulement le succès vous attendra !”

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir TIKHON sur Tipeee.