La cellule de l’iconographe et la cellule du scribe…

À compter du 22 octobre 2021, le musée central de la culture et de l’art de l’ancienne Russie Andrei Rublev accueillera l’exposition La cellule de l’iconographe et la cellule du scribe”. L’exposition fera découvrir aux visiteurs du musée les technologies traditionnelles et le processus de création des icônes et des livres de la vieille Russie.

En plus des répliques modernes, la cellule du scribe présentera d’authentiques livres anciens avec dorure et gaufrage, ainsi que des matériaux et des outils utilisés par les artisans anciens : parchemin et papier avec filigrane, plumes décortiquées, recettes pour fabriquer de l’encre. Les chevalets, pagaies, maillets et autres outils, indispensables aux relieurs médiévaux, raconteront le travail du relieur. Les visiteurs verront des objets destinés à l’enseignement de l’écriture dans la Rus’ antique – un rouleau d’alphabet, un petit alphabet et du céruléum pour écrire sur la cire, et dans la cellule du peintre d’icônes – des minéraux, à partir desquels les peintures naturelles étaient préparées, des techniques de dessin et des copies d’originaux de peintures d’icônes anciennes – des collections d’échantillons pour les artistes. Toutes les étapes de la création d’une icône, de la préparation des planches et de la terre crayeuse (levkas) au recouvrement d’une icône avec dе l’huile de lin cuite (Olifa), faite de graines de lin, seront représentées à l’exposition. Il sera également possible de voir les outils et les matériaux utilisés par le doreur : un tampon en daim, des couteaux, un pinceau lampenzel, des feuilles d’or et de l’or fondu.

Source : https://ruvera.ru/news/kelja_ikonopisca_i_kelja_knigopisca

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir TIKHON sur Tipeee.